Futurible : " qui prospecte le futur "
Cette page propose une pseudo nouvelle à discuter. Nouvelle qui peut alimenter un débat sur un forum : elle est courte et aborde quelques thèmes qui méritent réflexion.

Son titre : Rêve en ergastule.

12 chapitres, ici, à gauche : clic !


" Enlevé " pendant son sommeil, Steff découvre un autre monde :

*** Le monde souterrain et limité que visite le dormeur est un monde impossible, un ergastule. Il ne s'agit surtout pas d'un modèle à promouvoir.

Par contre, qu'adviendrait-il de notre monde, limité lui aussi, si l'uranium appauvri des bombes perforantes, si la pollution ou les OGM avaient perturbé les données de nos gènes ? Les problèmes de notre monde, à la veille de confrontations majeures, où les catastrophes de tous genres nous menacent, ne méritent-ils pas d'être abordés hors de nos modèles éprouvés et inefficaces ?

Le monde présenté n'est qu'une utopie à thèmes discutables, pour susciter la controverse. Il se veut une base commode pour des copier/coller destinés à alimenter critiques et débats dans les groupes, sur les forums.

Il ne s'agit en rien de faire l'apologie d'expériences horribles dont notre passé a conservé le souvenir. Il s'agit plutôt de travailler à ne pas les revivre. Si notre monde était confronté à des problèmes extrêmes, il se pourrait que les solutions proposées soient extrêmes elles aussi.

La nouvelle proposée ici n'est donc pas un modèle à vivre, elle est un exemple à méditer, à critiquer, à repousser. Cependant la pensée unique n'étant pas source de lucidité, il est des aspects de cette utopie qui méritent examen favorable. Il s'agit d' exercer sa lucidité.

Thèmes abordés : monnaie électronique unique, procréation et plaisirs sexuels indépendants, rapports hommes/femmes, revenu minimum d'existence dès la naissance, partage du travail et des fruits du travail, démocratie à degrés liée aux savoirs, éducation, loisirs, instruction permanente, religions, responsabilité des élus gouvernants, économie d'énergie, environnement protégé et fin d'une boulimie de consommation, stimulation au perfectionnement de chacun, Qu'est-ce qu'une bonne naissance, une bonne vie, une bonne mort,etc.

Tout est à aborder, à critiquer. Les thèmes sont proposés pour illustrer l'énoncé d'un jeu : trier le possible de l'impossible, le souhaitable de l'insupportable, à seule fin d'avoir de quoi aborder autrui pour un échange verbal pacifique et amusant. Plus que de changer le monde, l'exercice a pour but d'établir des relations stimulantes pour les neurones de chacun. L'auteur de ce site a mis en caractères gras ce qui lui paraissait essentiel

Pour lire cette nouvelle, cliquez chacun des chapitres, en haut de cette page, à gauche : 01 migraine, 02 course aux gènes ...etc.

* Il est posible de lire cette nouvelle sous une autre présentation à l'URL ci-dessous:

http://www.nouvelles-persos.fr/

Utopie anticipation religion politique :

Pour enrichir les débats sur certains forums ( voir adresses) j'ai l'idée de proposer à discuter des textes évoquant religion et politique, sorte d'utopie ou d'anticipation :

A discuter :

Ces textes seront complétés, revus, en fonction des réactions sur les forums où je les présenterai :

*******

-Dans cette utopie religieuse, les réponses apportées doivent s’appuyer sur les connaissances scientifiques. C’est dire que ces réponses sont limitées au savoir d’un moment et qu’elles ne sauraient être dogmatiques, sauf à convenir qu’on les accepte par commodité immédiate mais qu’on a le souci constant d’une remise en cause.

- Première constatation je suis vivant, la vie m’anime comme elle le fait pour beaucoup d’êtres.

Il y a donc un principe, c’est à dire une base d’origine qui permet cela.

On peut lui donner plein de noms, mais c’est risquer de le limiter, de lui donner des attributs qu’il n’a pas mais qui se rattachent au mot (par exemple : le Père, la mère, l’être suprême, le grand esprit,  Dieu ...)

Je l’appellerai, le principe créateur : une base non définie d’où semble découler tout ce qui existe.

Qui peut le décrire le mieux, si ce n’est ceux qui ont pour vocation d’étudier ce qui est, de façon raisonnée. Pour moi, ce sont les scientifiques qui sont les meilleurs connaisseurs du PC : le Principe créateur.

N’étant pas scientifique compétent, mes propos peuvent être soumis à discussion ou complément.

Je ne sais pas combien il y a d’univers. Par convention je me place dans l’univers de matière en construction qu’on fait remonter à l’apparition de la lumière, énergie d’où vient notre matière.

Des particules, aux noms peu connus de moi, déterminent un espace et un temps que je peux concevoir, et sans doute d’autres espaces et temps qui me sont inaccessibles.

Je me situe dans cet espace fait d’étoiles, de nébuleuses, de nuages, de trous noirs, d’où émanent les éléments chimiques qui me constituent : le monde de la matière.

Pour un « abéliste » les mots Amour, attraction, fusion, mais aussi leurs contraires : éclatement, dispersion… vers d’autres fusions, sont à la base de constructions diverses, dites inertes ou vivantes : la création !

Selon le Principe créateur, certaines structures sont durables, équilibrées, d’autres non. Il y a mal être ou Bien être. Le Bien être assure la durée, le mal être élimine… Et parfois la lutte entre diverses formations sélectionne celles qui sont en meilleure constitution pour vaincre et demeurer. Ainsi vont la vie et la mort.

Peut-on parler d’évolution au hasard ?

A mon avis, non, car ce qui est déjà conditionne ce qui vient ensuite, et plus on va, plus le monde évolue dans des structures existantes. Ce n’est plus une construction hasardeuse puisque des contraintes préexistantes agissent sur ce qui se crée alors.

Au niveau des êtres vivants, le résultat de ce hasard - qui semble s’annihiler de lui-même par des structures successives-  donne l’apparition de cerveaux aptes à raisonner, calculer, prévoir.

Le principe créateur s’invente progressivement une intelligence et une possibilité d’action lucides.

Amour, Bien être, et Lucidité sont les moyens du Principe créateur.

***********************

Essai d’une table de lois Abéliste : imaginée rapidement ( sans intervention divine ou angélique, apparemment). A discuter ( voir adresses : forum)

1)     L’univers, la matière,  la vie,  la conscience, tu  étudieras scientifiquement.

L’étude du monde qui te contient est un des sens de ta vie et te sollicitera indéfiniment

(Le principe qui crée résulte de lois qui permettent qu’il y ait quelque chose plutôt que rien.

Mais ce principe ne saurait être rabaissé de façon blasphématoire  vers un anthropomorphisme simplificateur. Il n’est pas de paroles divines, d’écrits divins… Pour approcher les caractéristiques de ce principe créateur, et éventuellement l’axe de son évolution, il faut étudier scientifiquement son œuvre. Et cette étude n’aura jamais de fin)

2) Lire, écrire, compter, s’instruire, tu l’assureras  à tous les humains efficacement.

3 ) La santé de ton corps et de ton esprit tu entretiendras  journellement.

4) Autant que possible, ta vie et ta mort  tu  dirigeras toi-même, dignement

5) Porter la vie et la conscience sur d’autres planètes

A ta mesure, tu participeras patiemment et résolument.

6) Ta sexualité, tu la  vivras discrètement

Ayant  obtenu,  de tes partenaires, consentement. Sans aucun harcèlement

7) Acte de procréation ne pratiqueras que lucidement

Ta responsabilité  sera engagée légalement.

8) Chaque enfant connaîtra, de ses parents,

la part de leur identité, exprimée génétiquement.

9)  A tout contact « abéliste » demandé, tu répondras poliment

10) La devise abéliste  tu évoqueras inlassablement

Afin de la répandre universellement et rapidement.

11) Ta planète tu  protègeras, en vivant  intelligemment.

12) L’égalité en droit, des hommes et des femmes, tu institueras universellement

13) Des affaires publiques tu t’instruiras consciencieusement

Et tu t’engageras  à la hauteur de ton discernement.

14) L’usage de la monnaie  tu ne pratiqueras aucunement :

échanges de  compte à compte de banques, uniquement

15) La masse monétaire de la planète sera équilibrée entre les besoins, les désirs sains, et les possibilités de les satisfaire assurément.

16) L’argent que tu économiseras, sans intérêts, selon l’équilibre de l’économie générale,  sera réévalué annuellement.

16). Contre la croissance qui use les humains et la planète, tu t’opposeras vigoureusement

17) Le temps de travail de chacun sera calculé pour que tous en aient justement.

18) Pour le monde animal et végétal,  tu agiras afin de conserver la diversité des espèces, possiblement.

19) A la souffrance animale, tu t’opposeras et l’humaine  cruauté volontaire tu puniras sévèrement.

20) Dans un monde limité, la croissance  infinie n’est possible que  dans la recherche raisonnée de l’amour, du bien être et de la lucidité…éternellement.

21) Rien dans le monde ne saurait être constant, ces «  commandements » sont réadaptables, à bon escient.

A cette liste, chacun peut proposer d’autres items, librement.( forum cité en adresses

exemple : à ta langue maternelle tu ajouteras l'Anglais afin que les humains puissent se comprendre plus facilement.

Sûrement cette langue évoluera alors en se simplifiant de quelques règles inutiles.

Par delà la mort :

Toute religion propose un au-delà de la mort. Même une religion utopique se doit de le faire.

Mon utopie religieuse n’est pas séparée de «  Rêve en ergastule » où l’euthanasie peut être choisie au moment de sa mort ( D’ailleurs j’adhère à l’ ADMD : page Adresses  sur le site que je supporte)

Donc, dans mon utopie, comme dans les paroles de Bouddha, le moi illusoire est une production de notre corps en vie.

Après la mort nous n’existons que par le souvenir que nous laissons dans le cœur- ou plutôt la mémoire- de nos amis, ou dans l’histoire d’une société.

Après notre mort, nous pouvons remettre, au service de la vie universelle, nos molécules : crémation, dispersion des cendres… ou Tours du Silence, à la mode Parsie, afin que les corbeaux et les vautours réutilisent nos corps – ce n’est pas un moyen hygiénique mais il est économe en énergie)

Comme dans toute les religions, donc, mon utopie religieuse conseille de donner à notre vie la forme qui laissera de nous la meilleure image… Ce qui, comme dans les autres religions encourage à se fixer des idéaux moraux.

Prières et entités psychiquement agissantes :

Dans la plupart des religions il existe des moyens d’entrer en contact avec «  le créateur » ou avec des intermédiaires entre la Divinité et les croyants.

Qu’en serait-il dans mon utopie religieuse où le «  principe créateur » n’a pas, en principe, d’organes relationnels entre les humains et lui. Il ne parle, ni n’écrit, ni n’écoute.

Et pourtant je crois à, l’influence positive de la méditation ou de la prière, individuelle ou collective.

C’est que dans notre cerveau il y a une partie qui se nourrit d’histoires et non seulement de réalités. Il est possible de programmer des ensembles neuronaux

qui  auront pour rôle de nous isoler de la réalité pour secréter des neuromédiateurs bienfaisants, lors de l’évocation d’histoires, de personnages, auxquels nous aurons donné «  résidence » dans un coin de notre tête.

Le Bouddhisme tibétain me semble assez spécialiste de ce genre de méditations ou de cultes rendus à des entités, qui n’ont d’autres réalités que celles d’être intégrées dans une « mythologie » locale.

Une religion utopique – disons  « abéliste » - pour la distinguer d’autres éventuelles utopies - peut avoir de tels relais.

Par exemple le souvenir d’êtres chers, un souvenir souvent évoqué,  peuvent déclencher une charge émotive, capable d’agir sur le psychisme.

La lecture de biographies de «  bienfaiteurs de l’humanité » (de Pasteur à l’abbé Pierre…) peut être un stimulant individuel ou collectif. Chacun peut installer dans sa tête le personnage d’un roman, d’une fiction personnelle et lui donner rôle d’interlocuteur imaginaire.

Consacrer un moment de gymnastique psychique – individuel ou collectif – peut trouver place dans la pratique religieuse … abéliste .

Le débat sur le rôle de la méditation ou de la prière, tout comme l’élan psychique donné par une morceau de musique, de littérature, la présentation d’ un phénomène scientifique remarquable… peuvent participer d’une sorte de culte : un rituel installé pour ancrer l'auto suggestion, d'autant plus efficace que la pratique est collective.

Parmi les phénomènes remarquables, j’ai souvent médité sur les modes de reproduction des plantes dispersant leurs graines… le camouflage des insectes… la défense des plantes contre leurs prédateurs, ou la collaboration des orchidées ou autres fleurs avec des insectes…

Nombreux sont les procédés qu’une religion - même athée- pourrait proposer pour donner exaltation et sens à la vie de chaque humain.

Et s'il faut un condensé minimum de morale, comme pour l'instruction civique des écoles élémentaires , trois sentences et la devise abéliste y suffiraient :

Amour, bien-être, lucidité :

-Nul humain ne peut se vanter de se passer d' autres humains

- La santé est le premier devoir du citoyen

- A chaque jour de ta vie, ne te couche pas sans avoir appris quelque chose.