Propositions

POUR des Aspirants abélistes

Créer des " ateliers en Abélie "

Développer le " Relationnisme " qui passe par " la confrontation des jugements particuliers "

* *

*

Mise en garde : La plupart des propositions faites ici ne sont que des exemples , pas des règles impératives.

Le jeu proposé, n'a ni leaders, ni statuts, ni comptes en banque. Il ne s'agit en rien d'un mouvement politique, religieux, commercial, ou sectaire.

Son objectif est de donner un prétexte à aborder une personne qui souhaite qu'on l'aborde, pour briser un moment de solitude.

Au-delà, de petits groupes d'amis peuvent se constituer, où chacun peut jouer le rôle de "personne ressource" auprès d'un membre isolé et en difficulté .

Constituer, chez soi, pour un temps court, un groupe de parole, est donc un élément important de ce jeu.

Cependant, ce jeu n'est pas sans risques. Aborder des inconnus nécessite des précautions.


Ce site propose un premier élément propice à la rencontre : le signe connecteur ( épingle bleue, bracelet de laine, de fil électrique bleu). Il peut servir de référence minimale, les pages offertes par ce site offrant des thèmes de discussion.
!

Exhiber une épingle bleue, ou autre signal bleu, à son veston, corsage, poignet, signifie : "je cherche un interlocuteur ou interlocutrice". Qui a lu ce site sait de quoi il s'agit, donne suite ou fait l'ignorant..

Se référer à ce site, à sa devise, à son logo( co-pillable par tous), peut colorer de façon spécifique la relation entre les personnes. En cela on participe d'un réseau invisible.

L'existence de ce site permet de justifier le contact demandé. On craint moins le jugement négatif de celui qu'on sollicite si on prend prétexte de ce site pour le faire. Au besoin, avoir sur soi une fiche qui donne l'adresse de ce site et la remettre à l'interlocuteur méfiant. C'est ainsi que, solitaires, nous créerons l'espace qui sera le palliatif à notre solitude.

Le but de ce site est de répondre à une campagne anti solitude . Trois actions pour donner réalité à ce jeu "anti solitude":

1) faire connaître ces pages perso, pour préparer le terrain de jeu ( bouche à oreille, courrier ( même anonyme) à des proches géographiquement, annonces dans un journal : tout moyen légal pour amener à lire ce site portant les règles du jeu)

2) tenter l'expérience - auprès d'un public averti - du connecteur qu'est le connecteur bleu exhibé pour un court instant.

3) créer un groupe de parole, accepter l'invitation d'autres groupes.


Solitude et " personne ressource" 

Les solitaires sont parfois  des personnes sensibles qui se sont « blindées » contre la solitude, au point d’hésiter à lancer un appel à l’aide auprès de parents, d’associations « bienfaisantes ». 

 Beaucoup croient que seuls des solitaires peuvent comprendre leur souffrance et qu’à ceux-là seuls on peut se confier, sans avoir le sentiment de perdre de sa dignité. 

Les petits groupes de paroles, que voudrait susciter ce site, pourraient jouer ce rôle d’entraide. Les discussions permettraient la confiance progressive, donneraient la possibilité de mieux identifier les personnes avec lesquelles  on se sent aptes à la confidence, à l’appel à l’aide. 

Et si un groupe ne convient pas, libre à chacun d’essayer d’en constituer d’autres, tout aussi libres et informels.

Organiser une rencontre chez soi

..
... Organiser une rencontre appartient à qui constitue un groupe de trois à sept personnes ( lui compris ) . Il fixe avec celles-ci le lieu de rencontre ( chez lui est le mieux ) , les dates, heures, thèmes, etc... Alors tout est prêt.

Chacun peut participer à un groupe comme invité ou constituer, à son initiative, avec d'autres personnes, d'autres groupes. Et vivre de nombreuses séances dans des " ateliers en Abélie ".

Une séance pourrait se construire selon le modèle suivant : ( simple exemple )

Six personnes sont rassemblées chez l'animateur qui les a invitées. A l'heure choisie, le groupe est installé autour d'une table, chacun ayant devant lui son cahier de notes personnelles et un petit papier désignant chaque place par une lettre : A , B , C , D, E, F.

...Pour commencer une séance, un rituel simple est proposé. Tous les participants étant debout à leur place, l'animateur prononce, un à un, chaque mot de la devise, mot qui est, immédiatement et en choeur, répété. Soient les trois mots successifs : AMOUR; BIEN-ETRE, LUCICITE ... C'est alors que l'animateur invite à s'asseoir et précise l'heure - impérative - à laquelle le groupe cessera de débattre. Pour introduire le thème, il donne lecture d'un texte cité sur ce site , d'un écrit personnel, d'un article de journal, ou autre . Cette introduction ne devrait pas excéder dix minutes.

Alors, l'animateur devient distributeur de la parole, à laquelle il a droit lui aussi. On ne parle pas sans son accord. On demande la parole en levant la main, après que celui qui parle ait précisé qu'il rend la parole. On n'interrompt jamais celui qui parle. Nul ne doit condamner les propos tenus. Il est seulement possible de déclarer qu'on émet un point de vue différent ou qu'on souligne les effets possibles et peut-être dangereux de ce qui vient d'être dit. Il ne faut pas nourrir d'émotion négative envers celui qui parle. N'est-ce pas donner une chance au changement que de permettre d'abord l'expression ! Faire siennes ces paroles de Voltaire : " je peux ne pas être d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire. " La tolérance aux propos d'autrui est la condition indispensable à des échanges riches et authentiques.

Pour protéger l'anonymat des personnes présentes, l'animateur peut donner la parole en A, ou C , ou E, sans nommer la personne qui est en la place.

Chacun, s'il le désire, prend des notes à titre personnel. L'animateur peut décider d'une pause où les accros du tabac satisfont à leur dangereuse pratique de fumeurs - et non d' "enfumeurs " - en allant à l'extérieur.

Pour clore la séance, l'animateur fait lever les personnes et applique le rituel d'ouverture : reprendre après lui, un à un les mots de la devise. L'animateur peut alors déclarer : " la séance est close, n'en parlons pas ". Il ne faut pas, trop vite, aborder à nouveau les sujets traités, ne pas citer les personnes participantes. Si frustration il y a, celui qui en souffre a loisir de provoquer une autre réunion.

A l'issue de la séance, éviter de réinstaller les rites sociaux qui peu à peu, par sophistication progressive, deviennent élitistes parce que coûteux ! La surenchère, l'exhibition de son niveau de vie ne sont pas de mise. Il est des personnes intéressantes qui ne pourraient pas participer à l'activité si l'on allait vers un mode d'accueil qui ne soit pas accessible à tous. Cela n'est pas un détail, ce doit être une règle.

Si l'on veut offrir une collation, qu'elle soit la plus simple possible. Un moment collectif de loisir peut suivre une séance, que jamais ne soit proposé quoi que ce que ce soit qui puisse mettre en infériorité un des participants : cela pourrait le dissuader de revenir ou d'être lui-même un animateur de groupe.



Ce Jeu ne saurait prendre un caractère associatif structuré : pas de registres, jamais de cotisations. La seule apparence visible sera l'épingle bleue, évidente seulement pour le temps d'un contact.

A chacun de se faire propagandiste de ce jeu, s'il le souhaite, comme il l'entend et discrètement.

A chaque solitaire de construire un espace relationnel " abélisant", c'est à dire connectable à de semblables espaces relationnels, afin que s'étende un réseau où chaque solitaire puisse rencontrer des interlocuteurs.

Qu'un tel réseau demeure informel. En effet,la renommée,une source financière, l'ébauche d'un pouvoir, sont vite parasitées. Que ce soit en politique, religion, commerce, art ou oeuvres caritatives, partout, l'argent et le pouvoir attirent les truands comme les excréments attirent les mouches.Donc réseau sans structure !


quelques éléments de la spécificité abéliste


- La devise : amour, bien-être lucidité, d'où le nom ABEL et les adjectifs abéliste,abéliseur,abélisant,abéliens, aspirants abélistes
- Le logo de page d'accueil : ( co-pillé) une croix ascendante, pointue ou fléchée vers le haut, entourée de 7 points bleus qui sont autant d'épingles ( nombre de participants à un groupe de parole).


- utiliser différents éléments de ce site ( aphorismes, textes de ce site), par exemple dans votre conversation, vous révèle comme interlocuteur particulier à qui connaît ce site.

Il faut un prétexte pour aborder un autre " abéliseur" (ou simplement un aspirant abéliste) . Ce site peut jouer ce rôle.

 

Abéliseur : Pourquoi abéliseur plutôt qu'abéliste ou abélien ? Parce que le mot abéliseur, actuellement, n'est employé nulle part ailleurs.Si vous le citez en y accollant Google " (abéliseur- voir google) vous conduirez votre lecteur plus certainement vers ce site ou celui où vous avez employé ce mot. De plus, ce mot est actif, il signifie que vous voulez faire avancer l'abélisme, c'est-à dire la devise qui sert de base commune à ceux qui joueront ce jeu " relationniste". Plus modeste est l'appellation aspirant abéliste

Rencontrer d'autres abéliseurs ou d'autres aspirants abélistes:

Qu'est ce donc qu'un abéliseur :

Nul ne peut se recommander de la qualité d' abéliseur qui ne serait reconnu comme tel par tous les abéliseurs ! Ce qui est impossible. On ne peut affirmer que son intention d'être abéliseur ! Cependant l'appellation aspirant abéliste signifie que la devise vous séduit et que vous êtes intéressés par ce qui la concerne
D'abord faire sienne la devise : Amour, Bien-être, lucidité et s'efforcer d'en concrétiser les éléments autour de soi et pour soi.

Les abéliseur, ou aspirants abélistes n'ont ni constitution, ni statuts, ni chefs. Ils ne paient aucune cotisation, n'effectuent aucun versement d'argent. Ils n'acceptent, pour donner vie à ce jeu, aucune obligation qu'ils n'auraient déterminée eux-mêmes.

Néanmoins pour avoir quelques chances de rencontrer d'autres aspirants abélistes il faut bien convenir d'un code minimal. Exhiber un connecteur bleu pour quelques instants qui paraissent opportuns.Si l'épingle bleue vous semble trop discrète, remplacez-la par un ruban, un bouton, un bracelet de laine au poignet... Convenons que certains lieux seront privilégiés pour exhiber ces signes : bibliothèques, discothèques ou bals, expositions de peintures.

Participez à des forums afin d'aborder les thèmes qui sont éléments de la devise. Y évoquer le mouvement abéliste. Pour indentification à qui demanderait de se localiser, dire qu'on habite " en Abélie "

Créez votre propre site " abéliste " en empruntant le logo de ce site,; voire des passages de ce site.

Parlez autour de vous de ce jeu naissant et participez à son accroissement ... si vous déterminez vous-mêmes que cela est utile !

Créez votre blog pour dire ce que vous pensez de l'initiative qui a donné naissance à ce site. Créez votre groupe d'aspirants abélistes sur internet : Yahoo, Facebook ... Si vous prenez contact à l'adresse donnée en page "courrier", et à votre demande, l'adresse de votre blog sera mise en liens sur ce site. Que vos écrits soient bienveillants pour ce site ou qu'ils soient critiques, l'essentiel étant qu'ils soient argumentés et non injurieux. De blogs à blogs des débats sont possibles, ce qui est dans l'esprit de ce site "relationniste".